2.10.17

Résidence au lycée Chennevière-Malézieux 17-18


ça pousse...

En 2014-2015, lors de ma première résidence, le lycée Chennevière-Malézieux était en démolition. Aujourd'hui les travaux de reconstruction sont presque terminés et me voilà à nouveau en résidence dans l'établissement grâce au soutien de la DRAC Ile de France, le Rectorat de Paris, la Fondation du Crédit Mutuel, avec l'aide du CRTH-Acte21 et l'oeil bienveillant des EAT (Ecrivains Associés du théâtre).


rectangle rouge


Le thème : Qu'est-ce que le présent ? Qu'est-ce que vivre au présent ? 
Depuis mon arrivée, j'interroge les lycéens. Ci-dessous quelques réflexions qui dépassent le simple Carpe Diem :

- Présent et présence, ce n'est pas pareil. Au téléphone portable, suis-je au présent, suis-je présent ?
- Dès qu'on parle du présent, c'est le passé. Vaut mieux ne pas penser...
- Paris, c'est un gros ballon de stress. Personne ne dit bonjour. Le présent, c'est mieux quand il y a des échanges. On peut dire : le présent, c'est l'échange.
- Le présent est une machine à transformation, il se transforme en passé. Le présent, ce sont des déchets.
- Le présent, il y en a plein. Ici ou ailleurs, il se passe d'autres choses.
- Vivre au présent, c'est oublier ce qui s'est passé et regarder vers le futur. J'ai des archives personnelles dans ma tête. Il y a des trucs qu'on peut oublier : par exemple, quelqu'un qui t'a fait du mal.
- Là on est dans le présent. C'est une frontière. Elle change. Il y a des choses qui évoluent.
- Le présent, ça dépend du mouvement, ça dépend de ce en quoi on croit.
- Le présent c'est avoir faim.
- Moi je suis perdu. Il y a tellement de choses à faire.

Ce matin, saynète dans la cour. L'un écoute de la musique avec ses écouteurs. 
L'autre : - Il ne connaît pas les paroles. Pour lui ça vient du futur.
Un troisième : - Mais la musique est enregistrée, donc c'est du passé...


Camion à l'entrée
Ci-dessous les articles sur l'ancienne résidence :
Ici et ... etc... il faut remonter aux années 14-15...

Le site du lycée : www.lpcm12.fr/


2 commentaires:

Cyril Lévi-Provençal a dit…

Le présent, au moment où j'écris ces lignes, c'est la passerelle entre le passé et le futur. C'est vivre la vibration de ce passage au dessus du vide ou du plein, tout dépend de l'humeur qui nous fait voir le contenu de ce passage (à l'image du contenu du verre). C'est aussi l'obsession des mes moments passés, présents et futurs. Le pont pour passer d'un état (d'âme ou géographique) à un autre. Sur la frontière comme dit plus haut par un lycéen. Cyril LP

Cyril Lévi-Provençal a dit…

commentaire écrit ce matin 10 octobre à 8h30...